(+44) 7518609210
fr
0
  • No products in the cart.
VIEW CART Total: £0.00

La Richesse Naturelle de l’Afrique : Priscilla Omouendze

La Richesse Naturelle de l’Afrique: Priscilla Omouendze

« On a une richesse incroyable ici dans le bassin du Congo ! » dit Priscilla Omouendze, la fondatrice gabonaise de l’entreprise de cosmétiques naturels N’kira. “Mais les gens ne valorisent pas ce qu’on a, ils n’y croient pas trop.”
Priscilla a lancé sa petite entreprise de cosmétiques naturels en 2016, qui met sur le marché des cosmétiques naturels issus des plantes des forêts gabonaises – principalement des huiles et des beurres.

Elle a nommé la gamme d’après l’héritage africain qui lui tient à cœur. N’kira fait référence aux esprits de l’eau qui évoquent la pratique traditionnelle du téké, dans le culte rendu aux jumeaux – un culte où il y a plus de femmes que d’hommes. Les Nga N’kira sont un ordre de guérisseurs qui utilisent des plantes. Priscilla choisi le nom N’Kira pour son entreprise en honneur aux femmes.

Nous discutons avec Priscilla pour un des nouveaux épisodes du podcast Rootencial Conversations, écoutez l’episode ici.
Voici quelques messages clés que nous avons tiré de notre discussion :

1. L’Afrique centrale est bénie d’une richesse naturelle incroyable.

Priscilla décrit tous les produits cosmétiques bios et naturels que donnent les feuilles, les fruits, les graines des arbres du Gabon et des pays voisins. Même pour ses étudiants de l’École Nationale des Eaux et Forêts, ça peut être étonnant d’apprendre que l’on puisse extraire des huiles de certaines graines. En plus, ils s’étonnent que cette activité arrive à produire de l’argent ! Priscilla souligne l’importance de continuer à investir dans la recherche pour mieux comprendre les bienfaits de ces plantes sur la santé.

2. Les forêts sont surexploitées et les revenus mal répartis

Des arbres centenaires sont coupés alors qu’ils produisent encore des fruits qui peuvent être valorisés pour rapporter plus. Et à côté de tout ceci les populations rurales sont les « laissés pour compte » de cette exploitation sauvage. Priscilla pense qu’on peut créer de la richesse pour le plus grand nombre tout en protégeant la biodiversité. Il suffit pour cela de créer une chaîne de valeur à partir des produits de forêts renouvelables et d’y faire participer les ruraux. C’est tout le but du projet N’KIRA.

3. Le chômage pose un défi que la recherche scientifique pourrait relever

Priscilla partage une préoccupation majeure chez beaucoup des jeunes au Gabon : le chômage. Elle nous raconte comment dans le domaine scientifique, des jeunes chercheurs se trouvent souvent découragés à cause du manque d’opportunités, de ressources et la dévalorisation de la science. C’est aussi pour démontrer qu’on peut effectivement avoir une carrière scientifique et gagner de l’argent que Priscilla a décidé de se lancer dans l’entreprenariat.

4. C’est parfois grâce à la colère qu’on crée des choses

Souvent, les hommes au Gabon ont sous-estimé les efforts de Priscilla : ils lui ont dit qu’elle devait tout simplement sourire, vu qu’elle est une femme, et ne pas s’inquiéter avec le business. Même ses collègues lui ont dit soit qu’elle était trop sérieuse soit qu’elle avait trop de colère. Priscilla répond que la colère est un moteur puissant quand on veut bâtir ; elle peut donner l’énergie et la détermination pour aller jusqu’au bout.

5. Si tu tombes du haut d’une falaise, qu’est-ce que tu perds à essayer de voler ?

Pour faire importer une presse de l’Allemagne au Gabon, Priscilla aurait dû payer énormément de taxes à la douane – ce qui aurait eu un impact nocif sur la rentabilité de son entreprise. Elle a osé contacter directement le ministre en charge de ce département, pour plaider pour une exemption. Plusieurs mois plus tard, le ministre a approuvé cette exemption, ce qui permettait à N’KIRA d’importer la presse et de s’épanouir.

Priscilla nous dit que même quand tout peut sembler être fermé, il faut juste oser. Oser, c’est déjà réussir dans le monde des affaires.

Souhaiteriez-vous soutenir le projet N’Kira ? Contactez-les sur nkira.cosmetics@gmail.com

Related Posts

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *