(+44) 7518609210
fr
0
  • No products in the cart.
VIEW CART Total: £0.00

Apprendre à échouer pour pouvoir réussir : Bisila Bokoko

BisilaBokoko_82421

Apprendre à échouer pour pouvoir réussir : Bisila Bokoko

Bisila Bokoko est une femme d’affaires éminente, oratrice inspirante et philanthrope. Mais dans sa route vers le succès, elle dut d’abord apprendre a échouer. Et ce furent ces échecs ; d’entreprise de vin en difficulté au fait d’être licenciée d’un poste prestigieux dans le commerce international, qui ont finalement poussé Bisila vers l’entrepreneuriat à succès.

« Au début de ma carrière, j’étais parfois arrogante. » dit-elle. « J’ai dû apprendre à être humble… J’étais très occupée, je courais beaucoup. Il faut toujours penser à pourquoi vous courez et à ce pourquoi vous courez ! »

« Cela vient en grande partie d’une culture qui consiste à mesurer la réussite par l’argent que l’on possède, mais aussi des pressions liées au fait d’être fille d’immigrants… J’ai senti une pression, qui faisait que, en tant que femme noire, je devais toujours réussir parfaitement et être extraordinaire. »

Née et ayant grandi en Espagne, la famille de Bisila vient de Guinée Equatoriale. Après des études de droit et d’économie, Bisila fit un bond dans le commerce international et accepta un poste à New York dans l’institut d’export de Valence et la chambre de commerce Espagne – Etats Unis. Lorsqu’elle perdit ce poste, ceci la poussa à faire un acte de foi et lancer sa propre boite de conseil, Bisila Bisoko Embassy International (BBES).

J’ai senti une pression qui faisait que, en tant que femme noire, je devais toujours réussir parfaitement et être extraordinaire.

Avec un livre, vous n’êtes jamais seuls. Un livre peut ouvrir des voies qui permettent de voir des choses. 

« Ce que j’aime le plus dans mon travail est d’ouvrir des marchés à des gens qui veulent se lancer dans l’international. » dit-elle. « C’est une des choses qui m’excite le plus. Je travaille avec des entreprises mais aussi avec des personnes, des personnes qui veulent s’étendre à l’international. »

Ce n’est pas la seule fois où elle trouva de nouvelles opportunités dans des circonstances difficiles. Son affaire dans le domaine du vin avec son frère échoua au début, les forçant à changer le business model. ‘Bisila Wines’, sa marque de fabrique, a depuis connu le succès et reçu de nombreux prix.

En dehors du monde des affaires, Bisila est aussi derrière le Projet Africain d’Alphabétisation Bisila Bosoko, une association à but non lucratif qui promeut l’alphabétisation des enfants en construisant des bibliothèques équipées, durables et modernes dans des communautés en Afrique comme au Zimbabwe, au Kenya, en Ouganda, au Nigéria et en Guinée Equatoriale

« Ce projet s’inspire de ma première visite en Afrique en 2009. » raconte Bisila. « J’ai vu une partie de moi dans les enfants que j’ai rencontrés dans les zones rurales. La seule différence entre eux et moi était que j’avais accès àl’éducation, c’est ce qui vous donne l’opportunité de faire des choix. Je crois personnellement qu’avec un livre, vous n’êtes jamais seuls. Un livre peut ouvrir des voies qui permettent de voir des choses. Un livre présente à la fois un aspect éducatif et un aspect spirituel… Je suis fière de pouvoir partager ce cadeau avec différentes communautés en Afrique et de partager mon succès avec ces enfants. »

La lecture et l’éducation sont chères à Bisila et elle se fixe de lire 52 livres par an, soit un par semaine. « C’est un de mes engagements. » dit-elle. « J’essaye de lire des choses sur des secteurs différents et de lire de nouvelles idées, pour m’aider à penser autrement. De plus, j’aime lire. L’éducation se fait tous les jours, il ne s’agit pas simplement d’avoir un certificat ou d’aller à l’université. »

As for succeeding with your goals, Bisila says you have to always have faith in what you’re trying to achieve. “You have to believe that everything is possible. Sometimes I also get fear and limit my beliefs about what’s possible. But you have to take that responsibility and lose the fear that you will fail and everything will go wrong. That’s okay, sometimes you will fail, but you have to keep going. You have to have a dream on the horizon and you can make it happen.”

Mais la plus grande des réussites de Bisila, ce sont ses deux enfants. « Lorsque vous donnez la vie, c’est un tel cadeau et une telle responsabilité » dit-elle. « Ils me rappellent chaque jour ce qu’est vraiment la vie et pourquoi je dois rester sur les rails. Ils font de moi une personne meilleure. »

Pour ce qui est d’atteindre vos objectifs, d’après Bisila, il faut toujours croire en ce que vous êtes en train d’accomplir. « Vous devez croire que tout est possible. Il m’arrive parfois d’avoir peur et de limiter ce que je crois possible. Mais vous devez vous responsabiliser et laisser de côté la peur d’échouer et celle que tout va aller de travers. Ce n’est pas grave, vous allez parfois échouer. Mais il faut continuer à aller de l’avant. Vous devez avoir un rêve en vue : vous pouvez le réaliser »

Related Posts

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *