(+44) 7518609210
fr
0
  • No products in the cart.
VIEW CART Total: £0.00

De podium en salle de classe : Noëlla Coursaris Musunka

De podium en salle de classe : Noëlla Coursaris Musunka

Noëlla Coursaris Musunka a défilé sur des podiums à New York, à Londres et a figuré dans des magazines internationaux de mode, y compris Vogue, Elle et Vanity Fair. Mais c’est le projet d’organisation à but non lucratif de la top-modèle, Malaika, qui valorise les filles et femmes de République Démocratique du Congo, duquel elle est extrêmement fière.

Née et ayant grandi en RDC, Noëlla fut envoyée en Europe à l’âge de cinq ans après le décès de son père ; sa mère n’ayant pas les ressources nécessaires pour s’occuper d’elle, elle l’envoya en Europe pour qu’elle y fasse sa scolarité. Vivant en Belgique puis en Suisse, Noëlla ne reverra plus sa mère pendant plus d’une décennie.

Après 13 ans d’absence, Noëlla retourna enfin chez elle. Elle vit les conditions que devait affronter sa communauté sous un nouvel angle, où beaucoup de filles et de femmes, y compris sa propre mère, n’ont pas accès à l’éducation. Ses expériences l’inspirèrent une contribution à l’éducation dans la région en lançant Malaika, une organisation à but non lucratif dans l’éducation en RDC.

« Malaika est vraiment extraordinaire. » dit-elle. « Lorsque j’ai commencé, je ne pensais jamais pouvoir trouver l’argent de le faire. Mais nous avons construit une école qui possède un très haut niveau d’éducation, et récoltons des fonds pour construire une nouvelle salle de cours chaque année. Par-dessus tout, chez Malaika nous nous concentrons sur un mot qui est souvent oublié : l’amour. »

L’organisation a eu un impact transformationnel depuis, en particulier pour les petites filles de là-bas, construisant un ‘exemple de village’, plan qui d’après Noëlla pourrait être reproduit partout dans le monde. Ayant commencé avec 104 filles, Malaika soutient maintenant 346 élèves.

Chez Malaika nous nous concentrons sur un mot qui est souvent oublié : l’amour.

Noëlla et son équipe ont construit une maison de quartier qui impacte la vie de plus de 5 000 personnes par an, ainsi qu’un puits qui fournit de l’eau propre à 20 000 personnes par an. Ayant préconisé avec succès la construction d’une nouvelle route, Noëlla est désormais tournée vers l’acheminement d’électricité dans le village, où la communauté locale n’a pas accès au courant.

Ils ont aussi distribué plus de 9 000 filets anti-malaria, très meurtrière dans la région. L’importance de ce travail fut mise en avant après que Myriam, une des filles faisant sa scolarité à l’école, perdit la vie à cause de la malaria pendant les vacances de Noël. Ce fut une grande perte ressentie à travers la communauté.

Malaika a reçu des éloges à l’international et le portrait de Noëlla a été dressé par la BBC, CNN et Bloomberg. De plus elle a été nommée comme l’une des 50 femmes influençant l’Afrique par ELLE, mais aussi comme l’une des personnes africaines les plus influentes par le magazine New African.

Mais en dépit de sa réussite dans les domaines de la philanthropie et du mannequinat, Noëlla est lucide sur sa principale priorité, sa famille. « Le temps que je passe avec mes enfants est très important pour moi. » raconte Noëlla. « Je veux être une mère pour eux, et non une étrangère. Le fait que je n’ai pas eu de parents signifie qu’il est très important pour moi d’être une mère. »

Le fait que je n’ai pas eu de parents fait qu’il est très important pour moi d’être une mère.

L’époux de Noëlla, son fils et sa fille jouent un rôle actif dans la réussite de Malaika depuis le lieu de résidence de la famille au Royaume-Uni. « Je suis une donatrice de Malaika : je donne mon propre argent chaque année. Et mon mari en fait de même. » explique-t-elle. « Même mon fils donne ses habits et voudrait s’impliquer dans l’un des puits. Je ne les y pousse pas, mais mes enfants veulent voir. Ils vont au Congo tous les ans avec moi, au moins une ou deux fois. »

Pour ce qui est de trouver votre chemin, Noëlla pense que vous devez apprendre des autres, tout en écoutant votre propre instinct. « Il est si important d’avoir des mentors, d’être entourés de personnes bien » dit-elle. « J’ai la chance d’avoir des gens formidables qui me soutiennent ainsi que des mentors géniaux. Vous avez besoin des bonnes personnes, de la bonne équipe et de bons conseils. Et suivez votre sixième sens. »

Il est si important d’avoir des mentors, d’être entourés de personnes bien.

Noëlla a visité une école locale au Royaume-Uni cette année, prodiguant quelques uns de ces conseils. Elle fut étonnée par le type de questions que les enfants lui posèrent. Ils furent intéressés par ses réseaux sociaux, et le nombre d’abonnés qu’elle a. « La vie ne dépend pas du nombre d’abonnés que vous avez » dit-elle aux élèves.  « La vie c’est ce que vous en faites. Ça n’est pas lié à l’argent. C’est avoir un impact sur la vie, partager un message. Quel est votre héritage ? Quelle est votre histoire ? Quel est votre parcours pour changer le monde ? ».

Related Posts

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *