Sélectionner une page

Rêves, identité et histoires : Alejandra Evui Salmerón Ntutumu

Rootencial est ravi de vous présenter Alejandra Evui, ingénieure en télécommunications. Alejandra est née en Espagne, d’une mère guinéo-équatorienne originaire de Niefang et d’un père espagnol originaire de Murcia. Elle se présente comme ingénieure pluri-disciplinaire ou ingénieure sociale, du fait de sa passion pour les projets sociaux, les organisations caritatives et l’autonomisation des communautés. Dans cet entretien, Alejandra se confie sur son enfance et ses rêves, qui l’ont poussée à lancer Potopoto. Potopoto est un projet qui publie des histoires ancrées dans la culture africaine. Ces histoires sont destinées aux enfants de 5 à 9 ans. Potopoto, basé à Murcia, a aussi un impact social à travers Afromurcia en movimiento, une association à but non lucratif proposant des ateliers sur le thème de la diversité.

J’estime que ma race et mon identité multiculturelle ont eu un impact positif sur moi. En effet, c’est à travers l’héritage culturel, le multiculturalisme et l’identité raciale que Potopoto a été créé. Grace à leur curiosité, les gens ont pu découvrir qu’il y avait un pays en Afrique à l’héritage espagnol.

Rêves, identité et histoires : Alejandra Evui Salmerón Ntutumu

Audio en espagnol

Alejandra reconnait être une grande rêveuse. Au-delà de sa passion pour l’ingénierie et son rêve de devenir ingénieure, elle a beaucoup d’autres passions et de rêves. Potopoto n’est qu’un de ces rêves, ancré dans son enfance et dans sa passion pour l’écriture et la littérature, et fruit de son expérience en Espagne où elle a grandi et où les histoires pour enfants manquent souvent de représentativité et de diversité.

Mettant en avant le contexte dans lequel elle est née et où elle a grandi, à savoir Murcia dans les années 80, Alejandra explique que le manque de références littéraires autour d’elle l’ont aidée à forger et à définir son désir d’écrire des histoires différentes, basées sur les histoires africaines que sa mère lui racontait. Alejandra évoque les personnages des fables de Fang, dont La Tortue Etugu et Le Léopard Nse, rappelant ses racines africaines.

En 2015, Alejandra décide de faire voir le jour à ces histoires. Potopoto rassemble les histoires de son enfance et utilise les illustrations créées par la grande illustratrice Lydia Mba qui en outre poursuit le même objectif qu’Alejandra, à savoir « faire que les tous les enfants se sentent représentés dans la littérature pour enfant». Lydia et Alejandra se sont ainsi réunies pour lutter contre le manque de représentativité dans les livres pour enfants. Ce manque de représentativité était présent lorsqu’elles étaient petites, et perdure encore aujourd’hui.

Ne cessez jamais de rêver et de mettre en pratique les rêves que vous avez, car c’est ce qui vous fait sentir vivant

Alejandra souligne l’importance de la culture, remarquant que sur beaucoup d’aspects, nous sommes tous multiculturels. Pour cette raison, la culture représente la base et l’héritage commun de toute l’Humanité. Les fables et les histoires servent d’outil culturel.

Ces fables et ces histoires constituent en outre une belle opportunité d’utiliser une partie de notre héritage culturel pour donner de la valeur au multiculturalisme. Ceci peut aider à établir des connections, à créer de la curiosité entre les cultures, et constitue une opportunité d’apprendre et un moyen d’augmenter la visibilité des communautés sous-représentées.

Potopoto est le reflet d’un projet innovant, créatif et qui se veut valorisant. Cependant, Alejandra a dû faire face à des défis. Elle raconte ainsi que des ressources limitées et des problèmes de financement furent des freins considérables au développement de Potopoto. Mais elle reste persuadée que si l’on poursuit ses rêves avec enthousiasme et espoir, et que l’on recherche continuellement des opportunités, tout est possible.

L’obstacle constitué par le manque de ressources n’a pas empêché Alejandra d’accomplir ses objectifs. Grâce aux modestes dons d’un grand nombre de personnes, Potopoto est devenu un éditeur établi de littérature enfantine qui évoque l’Afrique et l’Histoire africaine. Alejandra est fière de ce projet, et raconte qu’elle est très heureuse à chaque fois que des parents la contactent pour lui exprimer leur gratitude vis-à-vis de la contribution de ces livres pour enfants à faire augmenter la diversité.

La culture est la base et l’héritage commun de toute l’Humanité

« Nourrissez-vous de votre enthousiasme ». – Tout sourire, notre invitée nous transmet un message clair : la détermination et l’espoir peuvent nous encourager à croire que nous sommes tous capables de créer des choses qui nous semblaient pourtant impossibles.

Alejandra poursuit sur sa lancée en nous mettant en garde sur le fait que, lorsqu’on croit que nos rêves sont impossibles à atteindre, c’est que nous ne consacrons pas les efforts et le temps nécessaires à la réalisation de ces rêves.  Alejandra explique l’importance de s’entourer de personnes qui vous transmettent de l’énergie positive et conclut par le message suivant : « Vous devez garder les pieds sur terre mais vous devez vous laisser la possibilité de voler de temps en temps ».

Ne cessez jamais de rêver et de mettre en pratique les rêves que vous avez, car c’est ce qui vous fait sentir vivant